Navigation

Logo de la Conféderation suisse

Liens d'évitement

ausgew�hlt

Contenu

Communiqué de presse

Date de publication: mardi 30 octobre 2018 14h00


Bilan intermédiaire sur les précipitations – le risque d’inondation persiste

Les précipitations intenses au Sud des Alpes et dans les régions voisines se sont considérément affaiblies dans la nuit de lundi à mardi. Par ailleurs, les vents tempétueux de secteur sud ont également nettement faibli dans les Alpes et au Sud des Alpes. Les niveaux du lac Majeur et du lac de Lugano ont atteint le degré de danger 2. Le danger d’incendies de forêt a été réduit dans les zones concernées par les précipitations. Informations complémentaires dans les bulletins des dangers naturels (www.dangers-naturels.ch).

Précipitations abondantes et violentes rafales de vent

L'intense situation de barrage du sud s'est terminée dans la nuit de lundi à mardi. Depuis le début de l'événement, plus de 400 mm de précipitations sont tombées dans les Centovalli et dans le val Onsernone, localement même plus de 500 mm. Plus de 300 mm ont été enregistrés dans la partie supérieure du val Maggia et dans le val Bedretto. Sur le reste du Sud des Alpes, en Haute-Engadine et du Rheinwald à la vallée de Conches, ainsi que dans la région du Simplon, plus de 200 mm sont tombés au cours de la même période. En outre, sur le sud des Alpes valaisannes, ainsi que de la région d'Aletsch à l'Oberland uranais en passant par le Haslital et pratiquement dans tout le canton des Grisons, plus de 100 mm ont été totalisés.

Mardi matin, on a relevé de 20 à 30 cm, localement jusqu'à 50 cm de neige fraîche au-dessus de 1200 à 1500 mètres du Tavetsch à la région de Hinterrhein, ainsi qu'en Haute-Engadine. En Valais, il est généralement tombé moins de 10 cm de neige fraîche entre 1300 et 1800 mètres.

Dans la nuit de lundi à mardi, des vents tempétueux de secteur sud ont soufflé au Sud des Alpes. En plaine, les rafales ont souvent atteint 80 à 110 km/h et même jusqu'à 128.5 km/h à Lugano, ce qui constitue la deuxième valeur la plus élevée depuis le début des mesures à Lugano. La tempête a été encore plus forte dans les Alpes avec des pointes jusqu'à 213 km/h au Gütsch ob Andermatt, 181 km/h au Piz Martegnas au-dessus de Savognin, 168 km/h au Gornergrat. Ce vent du sud s'est parfois engouffré jusque dans les vallées du Nord des Alpes sous forme de foehn. Ainsi, à Elm, le foehn a soufflé jusqu'à 130 km/h.

A partir de mercredi, avertissement de degré 3 pour la région du Simplon et l’ouest du Tessin

La profonde dépression qui a provoqué cette intense situation de barrage du sud s'est déplacée vers le nord au cours de la nuit. Les vents ont alors tourné à l'ouest-sud-ouest et la situation de barrage du sud s'est détendue. Cependant, avec la mise en place d’une situation de foehn demain, de nouvelles précipitations abondantes concerneront les versants sud des Alpes, surtout dans la région du Simplon et sur l’ouest du Tessin.

Les vents tempétueux de secteur sud ont pris fin mardi matin au Sud des Alpes. Les vents du sud se sont également affaiblis sur la crête principale des Alpes. Cependant, ils restent forts jusqu'à mardi soir et des rafales de 100 à 130 km/h sont à prévoir, ce qui correspond à un seuil d'alerte de degré 2. De plus, au Nord des Alpes, sur le Plateau occidental et central et surtout dans le Jura, le vent d'ouest soufflera entre 70 et 90 km/h jusqu'à mardi soir. Mercredi, un fort courant de foehn s'installera dans la région alpine, avec lequel des vents du sud tempétueux s'installeront à nouveau dans les Alpes. Un foehn fort à tempétueux soufflera dans les vallées alpines du Nord des Alpes. Cet événement a fait l'objet aujourd’hui d'un avertissement de degré 3.

 

Evaluation climatologique de l’événement

A Segl-Maria, les 225 mm mesurés correspondant à la somme pluviométrique sur 3 jours la plus élevée depuis le début des mesures en 1864. Le précédent record de novembre 2002 avec 223 mm était comparable. A Savognin/GR, il est tombé 213 mm en 3 jours. C’est à peine moins que les 214 mm mesurés en 3 jours en novembre 2002. Les mesures de précipitations à Savognin ont débuté en 1892.

Sur la partie orientale des versants nord des Alpes, la limite pluie-neige s’est abaissée jusque vers 500 mètres. Dans les Grisons, il est tombé, du 27 au 28 octobre, de 40 à 70 cm de neige fraîche au-dessus de 1200 mètres. A Arosa (1878 m), les 72 cm de neige fraîche correspondent à un nouveau record pour un mois d’octobre. Des chutes de neige aussi conséquentes en octobre à Arosa s’étaient produites en 1972 avec 68 cm en un jour et en 1917 avec 65 cm en un jour. Toutes les autres chutes de neige en octobre à Arosa avaient donné des quantités inférieures à 50 cm. La série de mesures de neige fraîche à Arosa remonte jusqu’en 1890.

Au Sud des Alpes, il est tombé en 3 jours 200 à 300 mm de précipitations. Le Tessin oriental a également enregistré des valeurs comprises entre 300 et 420 mm. Pour de nombreuses régions du Sud des Alpes, de telles quantités de précipitations ne sont pas inhabituelles. Il faut s’attendre à de telles quantités tous les 3 à 10 ans. En revanche, les précipitations relevées en 3 jours dans le val Poschiavo sont exceptionnelles. Les 200 mm recueillis correspondent à une période de retour supérieure à 50 ans. Pour le val Bregaglia et la Mesolcina, les périodes de retour sont comprises entre 10 et 20 ans.

Les régions voisines du Haut-Valais à la Haute-Engadine, en passant par la région du Gothard et au Nord des Grisons, ont reçu de 150 à 240 mm. Pour le Haut-Valais et la région du Gothard, de telles quantités de précipitations mesurées en 3 jours sont attendues tous les 5 à 10 ans. Localement, les quantités recueillies correspondent à des périodes de retour entre 15 et 30 ans. De tels cumuls pluviométriques sont rares ou très rares pour le Nord des Grisons et l’Engadine. Les périodes de retour sont supérieures à 25 ans. Localement, les fortes précipitations de ces 3 derniers jours ont même été  extrêmement exceptionnelles comme dans les régions de l’Albula et du Julier ainsi qu’en Haute-Engadine. Pour ces régions, les calculs montrent des périodes de retour de 100 ans ou plus.

Le sud de la Suisse en proie aux intempéries, le Plateau et le Jura touchés par une situation d’étiage


Au début des précipitations, les sols particulièrement secs ont pu absorber d’importantes quantités d’eau. Les cours d’eau ont donc accusé un certain retard avant de voir leur niveau croître. Au Tessin, les cours d’eau ont affiché une hausse parfois marquée, mais jamais critique. La Maggia et certains petits cours d’eau ont atteint le niveau de danger 2 lundi matin (danger limité). Les niveaux d’eau ont connu une baisse dans la nuit de lundi à mardi, mais devraient de nouveau augmenter ces prochains jours.

Les niveaux du lac Majeur et du lac de Lugano ont fortement augmenté depuis samedi. Le lac Majeur atteindra le niveau de danger 2 mardi soir, le lac de Lugano, mercredi. Du fait de leurs niveaux extrêmement bas, ils ont pu absorber beaucoup d’eau. En conséquence, le niveau du lac Majeur, qui a crû de deux mètres, n’est pas encore problématique.

Les précipitations tombées dans les autres régions de Suisse ont permis d’atténuer quelque peu la situation de sécheresse. Les lacs et les cours d’eau ont réagi fortement par endroits, mais affichent toujours dans l’ensemble des niveaux bas pour la saison. La situation d’étiage se poursuit dans le Jura ainsi que sur le Plateau central et occidental. Une longue période d’intenses épisodes pluvieux réguliers (de plusieurs semaines à plusieurs mois) serait nécessaire pour normaliser la situation des lacs et des cours d’eau de ces régions, notamment en ce qui concerne les eaux souterraines.

Les précipitations abondantes peuvent entraîner des glissements de terrain et des chutes de pierre. Aucun sinistre résultant d’un incident majeur n’a été enregistré jusqu’au mardi 30 octobre 2018 (midi).

Plus d’informations sur la situation hydrologique actuelle : Bulletin des dangers naturels www.dangers-naturels.ch/home/dangers-naturels-actuels.html#ngblist

Dossier Internet du 30 octobre 2018 « Situation d’étiage persistante en octobre » (actuellement en allemand) www.bafu.admin.ch/niedrigwasser

 

Risque d’incendie de forêt : levée de l’interdiction de faire du feu, mais danger encore marqué au nord du pays

Grâce aux fortes précipitations tombées ces derniers jours, le risque d’incendie de forêt s’est atténué, en particulier dans les cantons du Tessin, des Grisons et dans certaines régions du Valais. L’interdiction de faire du feu, en vigueur par endroits depuis le mois de juillet, a été levée pour l’ensemble du territoire. Le versant nord des Alpes présente toutefois toujours un danger marqué en l’absence de précipitations abondantes et persistantes. Plus d’informations sur www.waldbrandgefahr.ch/fr

Zone contextuelle