Navigation

Logo de la Conféderation suisse

Liens d'évitement

sélectionné

Contenu

Diffusion des alertes

Les services fédéraux spécialisés dans le domaine des dangers naturels surveillent en continu les dangers naturels et alertent les autorités et la population. Les avis de fort danger et de très fort danger peuvent faire l’objet d’une obligation de diffuser. Les diffuseurs tant publics que privés de programmes radio et TV doivent alors les diffuser comme des «alertes émises par la Confédération».

Alertes aux dangers naturels destinées à la population

Divers  services spécialisés de la Confédération surveillent en continu les dangers naturels. En cas de danger imminent, ils sont chargés d'émettre une alerte correspondante. Les compétences respectives sont réparties comme suit:

Coordination des alertes

Les différents services spécialisés coordonnent leurs alertes et utilisent une  échelle de danger à cinq niveaux pour tous les processus relatifs aux dangers. Si plusieurs services spécialisés sont concernés par un événement, ils émettent des alertes communes fondées sur une évaluation globale des dangers (principe de la «voix officielle unique»). Les concertations techniques entre les services fédéraux spécialisés dans le domaine des dangers naturels ont lieu au sein de l'Etat-major spécialisé Dangers naturels.

Diffusion des alertes à la radio et à la télévision

Notamment à la suite des crues de 2005, il fut exigé que la population soit informée davantage et de manière plus active des alertes aux dangers naturels émises par les services fédéraux. Par conséquent, l’on introduit pour certaines alertes une obligation de diffuser. Y sont soumises les programmes de radio et de télévision de SRF/la RTS/la RSI ainsi que toutes les stations de radio et les chaînes de TV locales titulaires d’une concession, dans le cadre de leur mandat de prestations, lorsque leur zone de diffusion est concernée. Les services spécialisés compétents peuvent ainsi exiger la diffusion des alertes aux dangers naturels des niveaux 4 et 5 («danger fort» et «danger très fort») s'ils le jugent nécessaire. Le cas échéant, l'alerte est diffusée en tant qu'«alerte émise par la Confédération» à la radio et à la télévision dans la région concernée, selon des processus prédéfinis et des détails acoustiques et optiques spécifiques univoques.

Rôle clé de la CENAL

La  Centrale nationale d'alarme (CENAL) de l' Office fédéral de la protection de la population (OFPP) joue un rôle clé en se chargeant de transmettre dans les meilleurs délais et de manière sûre et coordonnée les alertes des services spécialisés aux médias qui sont tenus de les diffuser. La CENAL veille par ailleurs à harmoniser le contenu et le moment de la diffusion de des alertes destinées à la population et de celles destinées autorités (services fédéraux et cantons).

Zone contextuelle