Navigation

Logo de la Conféderation suisse

Liens d'évitement

sélectionné

Contenu

Bulletin de vigilance dangers naturels de la Confédération

Date d'édition: mercredi 23 juillet 2014 12h00
Information suivante: vendredi 25 juillet 2014 12h00

Processus degré Zones concernées de à
Crues 2 Aar à l'aval du lac de Bienne 20.07.14, 12h 25.07.14, 12h
Crues 2 Lac de Brienz 22.07.14, 12h 25.07.14, 12h

Niveaux des eaux toujours élevés sur le versant nord des Alpes

Malgré une légère amélioration, les niveaux des eaux restent généralement élevés, notamment en ce qui concerne l’Aar et le lac de Brienz.

Météo / Précipitations

Situation actuelle

Le courant dépressionnaire de ces derniers jours se relaxe et se décale vers le sud-est de l'Europe. Bien que la masse d'air dans les couches moyennes et hautes de l'atmosphère s'est bien asséchée, l'air proche du sol reste bien humide suite aux pluies persistantes de ces derniers jours. Avec le retour du soleil dès aujourd'hui et ces prochains jours, cette humidité proche du sol sera réchauffée et tendra à déstabiliser la masse d'air, ce qui favorisera le déclenchement d'averses et d'orages isolés à partir des reliefs. 

Suite à cet évènement de fortes précipitations du lundi au mardi 21-22 juillet, des cumuls sur 48 heures de 70 à 110 mm ont été mesurés par notre réseau de mesure au sol et grâce à nos algorithmes radar dans une région allant de la Thurgovie en direction des Préalpes centrales et orientales. Dans les régions adjacentes au nord des Alpes, entre 25 et 70 mm de pluies sont tombées alors qu'autour du bassin lémanique, dans les Alpes ainsi qu'au sud des Alpes, moins de 25 mm ont été enregistré.

Prévisions

Une météo beaucoup plus clémente est attendue entre mercredi et samedi. Bien que le risque d'averses ou d'orages augmentera à nouveau légèrement, ce risque devrait rester essentiellement cantonné au-dessus des Alpes, le long des Préalpes ainsi que le long des Alpes tessinoises. Les quantités de précipitations qui pourraient en découler est estimée à entre 10 et 20 mm par jour, mais sur des régions très localisées compte tenu de la nature très stationnaire attendue de cette activité orageuse. La limite pluie-neige se situera vers 3000 m d'altitude.  

Cours d'eau et lacs

Situation actuelle

Dans la nuit de mardi à mercredi, les grands cours d’eau ont atteint leur pic de débit. Le Rhin près de Bâle a affiché des valeurs maximales vers minuit, son débit ayant alors atteint le niveau de danger 3. Les débits diminuent actuellement de manière généralisée. Toutefois, nombre de cours d’eau, notamment les effluents des lacs, charrient encore des quantités d’eau très importantes. L’effluent du lac des Quatre-Cantons se situe toujours au niveau de danger 2, alors que ceux des lacs de Bienne et de Zurich sont passés juste en dessous de ce niveau. Pour le haut Rhin près de Bâle, on observe actuellement des débits correspondant au niveau de danger 2.

Le niveau de la plupart des lacs périalpins a continué d’augmenter depuis hier soir. Le seuil du niveau de danger 2 n’a cependant été dépassé que par le lac de Brienz et, de peu, par le lac de Zurich. Les autres grands lacs se situent juste en dessous de ce seuil. Les niveaux se stabilisent et ne montrent guère plus de tendance à la hausse. Dans certains cas, on enregistre déjà des baisses.

Prévisions

À l’exception de certains effluents, les débits des cours d’eau continueront de diminuer. Les alertes peuvent donc être levées en grande partie. Seule l’alerte concernant l’Aar en aval du lac de Bienne est maintenue au niveau de danger 2. Il en va de même pour le lac de Brienz. En revanche, les alertes pour les lacs de Bienne, de Thoune et des Quatre-Cantons sont levées.

Station Degré de danger Maximum Période Maximum
Aare-Brügg 2 550 - 580 m³/s 23.07.14, 12h00 - 25.07.14, 12h00

Glissements de terrain

Situation actuelle

Les précipitations ont diminué dans la nuit de mardi à mercredi, mais les sols restent largement saturés.

Prévisions

La situation s’améliore peu à peu en raison des précipitations moins abondantes. Toutefois, des glissements de terrain peuvent toujours survenir localement du fait de la saturation des sols.

Zone contextuelle